Immersion du jeune arbitre Armel Durand-Badel au match LOU/Leinster en Champion’s Cup

1/ Bonjour Armel, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Armel Durand-Badel, j’ai 19 ans, je suis un étudiant en Management sportif à Lyon, j’arbitrais auparavant en Autriche et Europe de l’Est, et je suis désormais au LOU Rugby depuis septembre. 

2/ Comment s’est passé ton intégration au sein du LOU Rugby ?  

Mon intégration au LOU a été très rapide, et très agréable, il m’a fallu très peu de temps pour rencontrer les personnes du staff ainsi que les autres arbitres et de pouvoir m’intégrer dans la Ligue Auvergne Rhône Alpes.

3/ Tes premières impressions sur l’arbitrage en France ?

La grande différence est le niveau de jeu, accompagné ensuite par le fait d’arbitrer en Français, mes premiers matchs n’ont pas toujours été faciles. Mais l’ambiance est bonne, et la professionnalisation du Rugby est clairement meilleure qu’en Autriche.

4/ Racontes-nous ton après-midi avec l’arbitre du match LOU – Leinster en Champion’s Cup :

C’était une superbe expérience ! J’ai déjà eu des expériences professionnelles lorsque j’ai arbitré des matches aux États-Unis, mais avoir le privilège de passer toute une après-midi avec 3 arbitres professionnels dont un qui a participé à la Coupe du Monde en 2019 est une grande source d’inspiration, de motivation, et d’expérience.
J’ai eu d’ailleurs l’occasion de poser des questions à Luke Pearce auquel il a su répondre, et j’espère réussir à appliquer les conseils qu’il m’a donné lors de mes prochains matches.

5/ Comment vois-tu ton avenir au sein du LOU Rugby ? 

Mon projet d’arbitrage en France serait d’atteindre le plus au niveau possible, être au LOU Rugby aujourd’hui est une véritable chance de vivre des expériences qui me permettront j’espère d’atteindre cet objectif.

Pour l’instant, mon plan d’avenir au LOU serait de finir de bien m’intégrer, et de progresser en arbitrage avec tous les outils mis à ma disposition, le projet d’arbitrage du LOU rugby ma l’air très concret et ambitieux, et j’aimerais aider à le développer.